samedi 16 avril 2016

Gourdbanjoncelle 2 (suite)

Suite de la -PARTIE 1-

16 avril :
Les renforts sont arrivé en masse.
Ils ont faits tout le tour du périmétre et sécurisé toute la zone.
Tout avec des petit bout de calebasse c'est pratique. Faut juste les ajuster un peu en ponçant par-ci par là.




Collage du plaquage de tête. Tout mes serre-joins et ceux de mon beauf' y sont passé.


Une fois contouré, percé et poncé ça ressemble à un panda je trouve !?
Les joints sont pas térrible du tout. Le plaquage ça n'a jamais étais mon truc.


Les Ouïs, collage de renforts en cours pour l'une :



J'ai vernis l’intérieur de la calebasse et les bords des ouïs avec un vieux lasure. J'ai rajouté quelques goutte d'encre de chine à la 2° couche pour que se soit noir et non marron.



J'ai enfin collé la touche -pas d'photo-

Le padouk réagis super mal au ciseau. Le moindre petit contre-fil, même tout pitipiti, et il casse en d'dans.
Du coup pour faire les cotés j'ai scié plusieurs traits pour limiter la casse. J'ai dégrossi au ciseau, puis la rape en utilisant les traits d'scie comme repére de profondeur puis cale à poncer.


Pour faire le galbe du manche je me suis fait une cale creuse à coup de gouge, rape et bouteille de biére enrubanner de papier de verre pour finir.
Le ciseau étant toujours aussi incertain j'ai fait un mélange de rape et de cale à poncer. La cale me montrer où je devais encore bouffer du coup je passé la rape, puis la cale me montrer et ainsi de suite.
J'ai fait 5cm de rayon.




24 avril :
Je ne sait pas à quoi est censé ressemblait le sillet d'un violoncelle mais chez moi l'épaisseur et le sens des cordes a amener mon sillet en os à avoir une dentition de kraken :


 J'ai posé les mécaniques (ça pô étais évident car les ptites vis sont faite de cet espéce de métal mou que les tournevis adore grignoter. Impossible de finir de les visser sans foirer la tête de vis. J'ai essayer de pré-percer en plantant des petits clous puis en les enlevant, pô suffisant. Finalement ça c'est arranger à coup de pyrograveur ).
Finalement avec ses mécaniques en étoile et sa dentition de lapin crétin ça lui fait plus une tête de mort pirate qu'une tête de panda :



J'ai sculpté un petit peu le talon :



Pour le pied-cordier j'avais pô trop d'idée et pô trop envie de me casser la tête.
J'ai pris un morceau de buis je les laisser brute d'écorçage en bas, quelques coup de gouge plus haut, et tout bien poncer en haut. Pour faire un dégradé de travail... mmouais ...ça rendait mieux dans ma tête quand même. Bon pour l'instant ça f'ra le job.
 


J'ai découpé un chevalet vite-fait-mal-fait dans un bout de cagette et..
Verdict du premier essai :
Y a quand même vachement de tension ! La peau, pourtant bien tendu s'est enfoncé d'un bon gros centimètre alors que j'avais pas encore atteins l'accord standard (CGDA pour 70cm de diapason, le mien n'en fait que 63cm).
Les deux plus aigus ont sonné trés fort et trés violoncelle assez tôt.
Pour que les deux plus grave commence a faire quelques choses il a fallu que je ramène le chevalet trés haut, trés prés du manche :


Là G a sonné beau aussi. Mais C n'a pas fait mieux qu'une corne de brume (ça, plus la dentition du sillet, plus la tête de mort pirate, quand ma nièce m'a demandait comment j'allais l'appeler, tandis qu'il craquait de partout au fur et à mesure que je tendait les cordes, c'est venu tout seul : le Kraken ! ).
En faite l’intérêt de remonter le chevalet c'est que comme ça on peut jouer plus prés de lui et qu'au sortir de lui les cordes sont plus rigide (au milieu de la corde elle est plus souple, voyez ce que je veux dire ou c'est trop fouillis ?). Ce qui me semble plaidait pour un manque de tension des cordes.

Bon..

Je ne pense pas que le chevalet puisse rester aussi haut.
Je pense que ça mettrait trop d'effort sur une portion seulement de la calebasse (en plus c'est là, en haut, que ma calebasse avait déjà fendu).

Sur internet j'avais lus que la tension d'un violoncelle était entre 40 et 60 kg, pareil que les guitares basse si je ne m'abuse !?

mmh.. Alors déjà est ce que le manche peut supporter ça ?
Il est majoritairement fait de padouk.
Juste en dessous du sillet le manche fait 25x40mm.
Il est dans la moyenne nan ?!

mmh.. Il y a la possibilité de virer la corde la plus grave et rajoutait la plus aigu d'une guitare pour faire GDAE (au lieu de CGDA), ça f'rais moins de tension mais les même écarts.

mmh.. Pour soulager la peau ça pourrait peut'être le faire avec des renforts-barrage en bois sous la peau comme sur les n'gonis !? Je démonte la peau et j’intègre deux longueurs de noyer à la calebasse, parallèle aux cordes, pour encadrer le chevalet (sans le supporter directement non-plus ..quoi que !? Pourquoi pô !?) ... Je suis pas sur, j'y réfléchi encore mais pour l'instant je partait plutôt sur ça ...


1 Mai :
 J'ai posé des renforts inclus à la calebasse :


Cette fois la peau semble mieux tenir (ce n'est peut'être qu'une illusion des renforts ?!).
Les essais continus.

A prioris les renforts ne semble pas altéré le son. Ou alors ça ma pas sauté au oreille.

Même mieux sérré la cordes la plus grave (C2) ne rend pas terrible. En mettant une corde aigu de banjo le son rend mal (vilain crincrin) mais on n'entend malgré tout que ça résonnerai mieux (accorder en F#). Faudrait que je vois pour trouver une corde équivalente mais pour violoncelle (ou violon).
Les cordes D3 A3 rende super ! Sauf qu'ayant un diapason plus court je les ai accorder en E3 et B3. G2 sonne assez bien, pas autand que les deux autres mais ça va, elle est accordé en A2 (ou 3!?).
La taille de la calebasse doit faire que ça résonne dans cette zone là.

Ça sonne mieux et plus facilement en jouant prés du chevalet (genre à 10 cm) du coup j'ai quand même du placé le chevalet assez haut.
Je me dit que la hauteur des chevalets des vrais violoncelles et le cintrage de leurs caisses est probablement du à cette exigence là !? Pour pouvoir passer l'archet plus que pour des qualité sonores particulières.
A long terme si le chevalet est si haut il vaudrait mieux que je refasse un autre cordier plus long (comme sur les violoncelle) histoire d’économiser de la longueur de corde.

Je n'arrive pas encore à doser la tension du crin et la qualité de colophane à mettre. Du coup j'ai tendance à forcer et ça décroche du crin.
Peut'être que pour tenir le crin des "mâchoires" avec un profil en dents de scie des deux cotés fonctionnerai mieux. Faudra que je test ça...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire